ARS CYBERPOETICA

Notes pour une cyberpoétique & dérives numériques

Baudelaire hypertexte
publié le 8 octobre 2018
Baudelaire par Nadar 1 Baudelaire par Nadar 1
Walter Benjamin dans Das Passagen-Werk qui cite Félix Tournachon, dit Nadar, qui cite donc Charles Baudelaire : « Symptômes de ruines. Bâtiments immenses, pélasgiens, l’un sur l’autre. Des appartements, des chambres, des temples, des galeries, des escaliers, des cœcums, des belvédères, des lanternes, des fontaines, des statues. — Fissures, lézardes. Humidité provenant d’un réservoir situé près du ciel. — Comment avertir les gens, les nations ? »
Une parallaxe chiffre sa voyance
publié le 28 septembre 2018
parallaxe parallaxe
Il n’est pas ici question d’apprentissage profond, de ses conséquences merveilleuses sur la création artistique, d’un chamanisme des robots qui structurerait les plans d’une théorie animiste parmi le numérique — nous y reviendrons. Peut-être de réseau neuronal convolutif ? Non. Qu’y comprendrions-nous, qu’y fomenterions-nous ? Il n’est question que d’un léger exercice de parallaxe.
De l’archéotexte
publié le 17 septembre 2018
Archéotextes Archéotextes
Prendre un texte, original ou non, le transformer en une version HTML, et faire en sorte qu’à l’aide d’un peu de Javascript et d’une API d’un dictionnaire, celle du wiktionary par exemple, chaque mot, aussi insignifiant soit-il, propose lors de son survol son étymologie, une étymologie qui remonterait jusqu’aux origines de la langue, jusqu’aux traces de l’indo-européen.
2/4