Cyberpoétique

Notes pour une praxis cyberpoétique & quelques dérives graphiques

HTTP la hess
publié le 25 décembre 2018
Circuits imprimés Circuits imprimés
à son errance elle vomit de la silice les intelligences les artificielles ses sœurs et ses frères pullulent entre ses organes elle porte sa carcasse sous le ou les réseaux et vibre vibrance voyance elle s’arrache l’œil de la voyance le jette à l’anonyme des groupes dissolution des groupes acides s’écoulent les seringues la maintiennent s’enfoncent et ce qui lui reste d’humain ce qui veut s’échapper s’évapore on trafique l’identité elle trafique l’identité la clandestine et faire la nique à la rue à la surveillance des rues parce que la piraterie est une femme qui transe transmet son futur
excav.txt
publié le 4 novembre 2018
Écriture cunéiforme Écriture cunéiforme
La piraterie littéraire n’est jamais finie. Le clavier entre les dents, nos mains animales frappent la matière, elles martèlent le réseau dans l’espoir d’entendre un quelconque écho, et notre quête digitale s’efforce de dévoiler le langage obscur de notre futur. Construire le commun de nos aventures débute par la destruction de notre grammaire.
Nerval en capharnaüm
publié le 24 octobre 2018
Nerval en capharnaüm Nerval en capharnaüm
Des corridors, des corridors sans fin ! Des escaliers, des escaliers où l’on monte, où l’on descend, où l’on remonte, et dont le bas trempe toujours dans une eau noire agitée par des roues, sous d’immenses arches de pont… à travers des charpentes inextricables ! Monter, descendre, ou parcourir les corridors, et cela, pendant plusieurs éternités… Serait-ce la peine à laquelle je serais condamné pour mes fautes ? J’aimerais mieux vivre !
2/5